LiseFinal_Sans_Background

Jeux de la physique

Édition 2018

LiseFinal_Sans_Background

Jeux de la Physique

Édition 2018

Les jeux de la physique qu'est ce que c'est?

La huitième édition des Jeux de la Physique aura lieu à Polytechnique Montréal du 12 au 14 janvier 2018. Les délégations des programmes de physique et de génie physique du Québec, de l’Ontario et des Maritimes seront invitées à nous joindre, le temps d’une fin de semaine, pour une compétition amicale sur le thème de la physique.
Cette initiative est née à l’École Polytechnique de Montréal en 2011 et est en pleine expansion depuis. Des étudiants de physique et de génie physique du Québec et de l’Ontario viendront vivre la compétition afin de tester leurs connaissances, rencontrer des étudiants de la communauté scientifique et essayer de remporter les jeux. Au cours de cette fin de semaine, les équipes, formées de participants de diverses universités, auront l'occasion de participer à différentes activités. Défi technique, examen théorique et soirée d'improvisation en sont les principales, mais plusieurs petites activités de nature sportive, d'adresse ou de quiz complètent l'horaire. Chacune de ces activités leur permettra d'accumuler des points qui seront comptabilisés afin de déterminer l'équipe gagnante lors du banquet final.

Physicienne en vedette

Physicienne en vedette

 Née en 1878 en Autriche d'une famille juive qui l'encouragera dans son éducation, Lise Meitner a su combattre les préjugées et les opressions contre l'éducation scientifique des femmes. Elle puirsuivit une carrière en physique et s'interessa aux propriétés radioactives de la matière avec le Chmiste Otto Hahn en Allemagne. Après avoir participé à la Première Guerre mondiale en tant qu'opératrice des machines à rayon X pour les blessés, elle continue ses recherches en physique nucléaire et découvre la transition non-radiative connue sous le nom d'effet Auger et plusieurs type d'émissions radioactives.

Elle occupe une grande place dans la découverte de la fission nucléaire avec son collègue Otta Hahn, mais elle ne sera pas cité dans la publication à cause du début de la seconde guerre mondiale qui la força à fuir vers la Suède. Elle pursuivit ses recherches à distance avec Otto, mais lorsque la course à la bombe débutta, elle refusa un emploi dans le projet Manhattan afin de ne pas participer à la création d'une bombe nucléaire.

En 1944, Otto Hahn reçoit le prix Nobel de chimie pour la découverte de la fission nucléaire. Nommée trois fois pour le prix Nobel, Lise ne le recevra jamais malgré l'estime que lui portaient ses collègues, mais obtiendra de nombreuses autres distinctions majeures.